Assurance location : comment être protégé pendant les vacances ?

Plusieurs familles choisissent de louer des maisons de vacances en période estivale. En plus du fait que ces solutions offrent un réel confort, elles permettent de passer des moments agréables. Cependant, afin de se prémunir de certains risques comme des accidents matériels, la souscription d’une assurance location vacances s’avère intéressante. Comment fonctionne cette couverture ?

L’assurance à la charge du propriétaire

La loi n’impose ni le propriétaire ni le locataire de souscrire une assurance location vacances pour un contrat de location saisonnière. Toutefois, la plupart des propriétaires s’inquiètent beaucoup plus sur leur bien. De ce fait, ils souscrivent souvent une assurance dédiée. Dans plusieurs cas, certains propriétaires imposent aux locataires la souscription d’une assurance location de vacances. Si le propriétaire décide de souscrire une assurance habitation, lui et le locataire bénéficient d’une certaine couverture en cas de sinistre.

Un contrat comportant la mention « abandon de recours » ou « renonciation à recours » signifie que le propriétaire ne fera pas de réclamation au locataire en cas d’incendie et de dégât des eaux. Cela n’implique pas pour autant que le locataire sera dispensé de sa responsabilité vis à vis des tierces personnes (voisins, passants…) le temps de la location. Pour une assurance habitation multirisques, si l’accord comporte la mention « le compte de qui il appartiendra » avec « abandon de recours », cela signifie que le locataire bénéficie d’une couverture en cas d’incendie et de dégât des eaux. Il sera aussi dispensé de sa responsabilité à l’égard des tiers (voisins, passants…).

L’assurance habitation du locataire, la garantie villégiature

Parfois, le propriétaire peut imposer au locataire la souscription d’une assurance habitation. Pour cela, le locataire peut recourir à sa propre assurance logement et appliquer la garantie villégiature. Cette clause couvre sa responsabilité pour la location saisonnière. Cependant, notez que la garantie villégiature n’est pas applicable dans certaines contrées. Ainsi, avant d’effectuer la réservation de ses vacances, il convient de se renseigner sur ce détail.

L’assurance habitation temporaire

Au cas où le locataire ne bénéficierait ni d’assurance location saisonnière ni de garantie villégiature, il peut souscrire une formule d’assurance habitation temporaire. Cette couverture le protège de certains risques (incendie, multirisques…) pendant la période de location. Selon la formule de son choix, le vacancier peut également souscrire une garantie spécifique ou une assurance location saisonnière. L’assurance temporaire permet au locataire de fuir aux frais élevés en cas d’incident. Notez bien qu’une faute d’assurance en cas de sinistre engage la responsabilité du locataire.

Comment résilier un contrat d’assurance habitation ?
Comment bien protéger ses biens matériels avec la MRH ?