En savoir plus sur les principes généraux de l’assurance habitation

assurance habitation
Comme pour toute démarche à visée contractuelle, il convient de prendre conscience qu’il s’agit d’un engagement à plus ou moins long terme. Prendre les choses à la légère ou sans une connaissance aiguisée des différents tenants et aboutissants n’est dès lors pas le meilleur des chemins à emprunter. Il en est ainsi si vous avez dans l’idée d’assurer votre logement, ce qui fait d’ailleurs partie des garanties fondamentales en matière de vie quotidienne. Permettant de percevoir une indemnisation en cas de sinistre, elle revêt un caractère obligatoire pour les locataires. Cela s’entend aussi bien pour les personnes louant un logement meublé que les copropriétaires, même si pour ces derniers l’obligation se limite à une garantie responsabilité civile bien définie. Sans oublier sûr, compte tenu du succès grandissant de ce mode d’habitat, qu’une assurance habitation colocation peut être exigée le cas échéant. Les cas nécessitant le recours à un tel type de contrat sont vous le voyez nombreux, ce qui nécessite d’en connaître les principales caractéristiques. Voici un petit zoom pour être définitivement incollable et pouvoir vous assurer l’esprit libéré…

Quels sont les garanties proposées par ce type de contrat ?

Vouloir assurer son logement c’est sans conteste être dans l’idée de protéger au mieux son patrimoine familial. C’est pourquoi la majorité des compagnies ont vocation à proposer des contrats multirisques (MRH). Voilà un type de contrat particulièrement intéressant dans la mesure où il propose une couverture assez large, des dommages causés aux biens à la responsabilité civile de la personne assurée en passant par la garantie dite « vie privée ». Ainsi, la MRH est susceptible de vous indemniser si des dommages affectent votre logement ainsi que son mobilier dans des situations telles qu’un incendie, une catastrophe naturelle, un cambriolage ou encore un dégât des eaux. Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive, mais sachez qu’en pareil cas les titres, espèces, valeurs, véhicules et biens professionnels ne font pas l’objet d’une couverture sur la base d’un contrat MRH basique. Sont également indemnisés, vos voisins ainsi que les tiers ayant éventuellement eu à subir des dommages dont vous porteriez la responsabilité. Prolongement logique, elles offrent également une garantie de protection des membres de votre propre foyer si un sinistre ou un dommage causé à un tiers intervient.

Quelles sont les étapes pour souscrire un tel contrat ?

Pour contracter, vous avez pour ainsi dire l’embarras du choix dans la mesure où les organismes sur le marché ne manquent pas (sociétés spécialisées, banque, courtier, etc.). Pour autant, il est important de faire jouer pleinement la concurrence en se référant à plusieurs agents en vue d’effectuer une comparaison rationnelle des propositions mises sur la table. Étant donné que les prix fixés sont libres, ils peuvent beaucoup varier de l’un à l’autre sans forcément que vous en compreniez à première vue la raison. Notez néanmoins que toute proposition qui vous est faite doit impérativement comporter une fiche renseignant aussi bien sur les prix que les garanties ainsi qu’une notice informative. Ces documents doivent détailler avec précision les limites de garantie, les modalités de déclenchement de la responsabilité civile et les textes légaux applicables. Une fois étudié, si le contrat est en adéquation avec vos souhaits, vous n’avez plus qu’à y apposer votre signature et à le renvoyer à qui de droit afin d’obtenir en retour une attestation prouvant la réalité de l’accord.

Comment est calculée votre cotisation ?

Même si son montant varie en fonction de l’organisme auquel vous choisissez de souscrire, votre cotisation est toujours déterminée au moment de la souscription du contrat. Classiquement calculée à partir du formulaire de déclaration des risques rempli à la demande de l’assureur, elle prend en considération une pluralité d’éléments. Il est dès lors possible de citer tour à tour la valeur de votre habitat et de vos biens, la superficie de votre logement, votre lieu de résidence, votre statut de locataire ou de propriétaire ainsi que le montant des différentes franchises. 

Bien choisir son assurance décennale
Comment résilier un contrat d’assurance habitation ?