Existe-t-il des limites à l’assurance d’une première moto ?

Un motard novice ou un jeune conducteur de moto est obligé de souscrire une assurance moto pour faire couvrir son véhicule. Pourtant, il est important de connaître les limites d’une assurance moto pour réussir à s’adapter par avance à ceux-ci.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance d’une première moto

À l’instar de tous les véhicules à moteur, les motos doivent être assurées au minimum en responsabilité au tiers. Mais, il existe trois formules parmi lesquelles les conducteurs peuvent faire le choix. Pour ce qui est de l’assurance responsabilité civile, en cas d’accident responsable, elle peut couvrir les préjudices que le conducteur de moto peut causer à autrui. Mais, cette formule ne peut pas lui dédommager. Quant à l’assurance intermédiaire, elle propose une protection contre le vol et l’incendie outre la responsabilité civile. Il y a aussi l’assurance tous risques. Elle offre une couverture la plus étendue. Elle peut couvrir les dommages corporels et les dommages de tous les accidents.

Les limites générales à l’assurance d’une première moto

En général, les limites peuvent dépendre de la compagnie qui offre des garanties. D’abord, si le conducteur dispose d’un permis de conduire depuis moins de 2 ans ou il a moins de 21 ans, certains assureurs refusent d’assurer sa moto qui pèse plus 156 kg et d’une puissance de plus de 34 ch. Si le propriétaire de la moto sportive est âgé de moins de 25 ans, la plupart des compagnies refusent d’assurer ce véhicule. Beaucoup d’assureurs n’acceptent pas de couvrir un jeune conducteur âgé de moins de 21 ans ou avec moins de 3 ans de permis.

Les limites des garanties proposées par l’assurance moto

Concernant l’assurance au tiers, elle ne peut couvrir que les dommages causés à autrui uniquement. En ce qui concerne la formule intermédiaire, une garantie ne peut pas protéger contre le vol si la moto n’était pas stationnée dans une pièce fermée ou si elle n’est pas équipée d’un antivol. L’assuré doit faire en sorte que les conditions de risques ne soient pas créées. Quant à l’assurance tous risques, en cas d’accident, le propriétaire de la moto ne bénéficie pas nécessairement d’une meilleure protection. Parfois, il est obligatoire de procéder à la souscription des garanties optionnelles pour bénéficier d’une protection optimale.

Outre cela, il est nécessaire d’être vigilant concernant les plafonds et les seuils de remboursements. En cas de préjudices, les seuils sont le montant minimal à partir duquel l’assureur peut dédommager. Pour ce qui est des plafonds, ils sont le montant maximal pouvant atteindre le dédommagement.

 

Assurance voiture de location : choisir le contrat adapté
Conseils en ligne pour assurer une voiture de collection